Type to search

Actualités Autres

Rogers: performances semestrielles en demi-teinte

Share
Ilustrer l'activité du groupe Rogers à travers son pole Immobilier

Compte tenu des retombées conjoncturelles de la Covid-19, le pôle Hôtellerie du groupe Rogers continue d’enregistrer des pertes significatives. Elles se chiffrent à Rs 465 millions pour le premier trimestre de l’année financière 2020-2021 contre Rs 395 millions pour le deuxième trimestre, clos le 30 décembre 2020. Les trois autres pôles d’activités ont enregistré des profits pour les périodes en exercice.

La fermeture contrôlée des frontières mauriciennes ainsi que les nouvelles vagues de contamination dans ses principaux marchés émetteurs, comme le climat d’incertitude planant sur le secteur de l’hospitalité à l’échelle mondiale, continuent d’influer négativement sur le secteur touristique mauricien. Le lourd tribut des retombées de la pandémie de la Covid-19 se reflète d’ailleurs dans les bilans financiers du pôle ‘Hospitality’ du groupe Rogers pour l’année 2020-2021.

Pionnier du secteur touristique et incontournable acteur du secteur de l’hospitalité mauricienne avec pas moins de sept hôtels, à travers le groupe VLH, Rogers subit des pertes continues pour les deux premiers trimestres de l’année financière 2020-2021. Pour le premier trimestre, clos le 30 septembre 2020, les pertes enregistrées sont de l’ordre de Rs 465 millions, contre Rs 31 millions à la même période pour l’année financière 2019-2020, des effets directs et adverses des restrictions de voyage liées à la pandémie de la Covid-19. Les pertes se poursuivent au deuxième trimestre de l’année financière 2020-2021, bien que plus contenues, avec Rs 395 millions contre des profits après impôts de Rs 325 millions au deuxième trimestre de l’année 2019-2020.

Le conglomérat arrive cependant à demeurer à flot grâce à ses trois autres pôles d’activités, qui affichent pour les premier et deuxième trimestres de l’année 2020-2021 des performances positives malgré l’impact de la Covid-19 sur l’activité des pôles Fintech, Property et Logistics. C’est ainsi que le pôle Fintech a enregistré au premier trimestre des bénéfices après impôts de Rs 58 millions, après des pertes de Rs 27 millions pour la période correspondante pendant la précédente année financière. Pour le deuxième trimestre de 2020-2021, ce pôle d’activités a engrangé des bénéfices après impôts de Rs 39 millions, contre Rs 56 millions de bénéfices après impôts pour le second trimestre de 2019-2020. «The three sectors posted improved performances on the back of reduced impairment losses and cost containment initiatives. This result was however mitigated by lower performance from its associates», précise le groupe Rogers concernant la performance du pôle Fintech.

En raison de cette conjoncture exceptionnelle, notamment pour son pôle Hospitalité, le groupe Rogers a enregistré un repli de 22 % dans des revenus combinés pour le premier trimestre 2020-2021 pour atteindre Rs 1,94 milliard contre Rs 2,47 milliards à la même période pour l’année financière 2019-2020. Pour le second trimestre de 2020-2021, la baisse est de l’ordre de 27 % pour atteindre des revenus de Rs 2,14 millions contre Rs 2,94 milliards.

«Au vu de ces résultats en demi-teinte et du contexte difficile, nous restons mobilisés pour faire face aux défis qui nous attendent durant les prochains mois. Avec les outils adéquats et des efforts d’adaptation continus, nous maintiendrons la force de frappe du groupe durant et après la pandémie», souligne Philippe Espitalier-Noël, Chief Executive Officer du groupe.

Tags:

You Might also Like