Type to search

Actualités

Mauritius Plastic Challenge : plus de 4 000 personnes sensibilisées et de plus de 5 000 kilos de plastique récupérés durant la première année

Share

Après une année d’engagement et d’actions, Mission Verte et ses 30 partenaires ont déployé la phase 1 du Mauritius Plastic Challenge. Ce projet soutenu par le PNUD à travers le GEF Small Grants Programme et déployé avec Caritas Ile Maurice a pour objectif de faire émerger une voix structurée du citoyen sur cet enjeu tant économique, sociétal, qu’environnemental. Cela en synergie avec les institutions et le secteur privé.

C’est le lundi 25 mars que Mission Verte et ses partenaires ont présenté les résultats de la première année de déploiement du programme initié pour le Mauritius Plastic Challenge. D’après les porteurs du projet, six villages se sont engagés dans la poursuite de cette cause grâce à des ambassadeurs de Caritas qui ont sensibilisé plus de 4 000 personnes et surtout permis de récupérer plus de 5 000 kilos de plastique dans la nature ou à destination de l’enfouissement.

Ce résultat a permis de collecter plus de 50 000 kilos de matière plastique par an et d’accompagner l’économie circulaire. C’est surtout le programme pédagogique Fanplastic qui a marqué les esprits tant des 1 790 élèves de 25 écoles publiques que leurs familles qui se trouvent désormais en 1re ligne dans la diffusion des bonnes pratiques. Présente sur les routes dans plus de 10 bus, dans les écoles et village halls avec 8 posters ou en ligne avec plus de 9 vidéos et 93 posts, la campagne de communication a su distiller l’importance de travailler en amont : évitement, réutilisation et alternatives qu’en aval : importance du tri pour permettre aux recycleurs locaux de donner une nouvelle vie aux plastiques.

Le partenariat avec les industriels, les commerces et les acteurs du secteur privé (AMM, Business Mauritius) a permis de découvrir l’envers du décor et d’accompagner l’évolution de la responsabilité de ces “émetteurs sur le marché” qui sont bien plus engagés que ce qu’ils présentent.

Tags:

You Might also Like