Type to search

Career Education & Career

INSTITUT ESCOFFIER. ASPIRER À UN MBA EN MANAGEMENT ET MARKETING DU LUXE

Share
Institut Escoffier

En collaboration avec l’ESG Paris, l’Institut Escoffier propose un MBA en management et marketing du luxe. Cette certification est classée 6e en France et 15e meilleur master au monde au prestigieux classement EDUNIVERSAL.

LE luxe n’est pas un secteur, mais un segment d’activités très haut de gamme qui se retrouve dans différents domaines. À l’international, en dépit de la Covid-19, de janvier à mars 2021, le leader mondial du luxe LVMH (Louis Vuitton, Dior) a affiché des ventes record en mode et maroquinerie, parfum et cosmétiques, montres et joaillerie, vins, champagne et spiritueux. Le tout représentant une hausse de plus de 30 % dans les ventes par rapport à la même période en 2020. Le géant du luxe voit même ses chiffres dépasser ses résultats pré-pandémiques, entre autres, par la numérisation de ses activités commerciales.

«Nous sommes tous d’accord pour reconnaître qu’une onde de choc traverse l’industrie touristique et hôtelière. La pandémie a certes causé un ralentissement, mais elle n’a pas mis à l’arrêt la mobilité des transactions et des ventes de produits de luxe à travers la digitalisation de l’économie. Effectivement, rien ne semble gripper les ventes des produits de luxe à travers le monde ; le Luxe demeure une valeur refuge», fait ressortir Jérôme Fabre, Managing Director de l’Institut Escoffier.

Jérôme Fabre ajoute que Maurice a besoin aujourd’hui du meilleur dans le domaine du développement de capacités. Classé 15e au rang mondial des MBA et 6e meilleur MBA de France en 2020, le MBA en Management et Marketing du Luxe a été conçu pour répondre au plus près aux besoins de l’industrie par un dispositif d’alternance et de formation à temps partiel sur les deux années de formation. Alors que la formation en présentiel se raréfie, les candidats suivent ce programme de transformation en faisant l’aller-retour entre l’Institut Escoffier et le monde professionnel par intermédiaire d’un emploi ou d’un stage. Cette démarche est payante dans le contexte mauricien. De plus, les enseignants sont des experts français qui dispenseront les cours en présentiel ou en distanciel mais également des professionnels du luxe à l’île Maurice. Un webinaire gratuit sera organisé prochainement par Joël de Bourienne, responsable du programme à l’ESG Paris, partenaire de l’Institut Escoffier.

ACCESSIBLES AUX DÉTENTEURS D’UNE LICENCE OU D’UN BACHELOR OF HONORS

Les étudiants et professionnels détenteurs d’une licence en management, marketing, hôtellerie ou autre peuvent accéder à la première année du MBA. Ils seront en stage ou en apprentissage, ou en emploi dans l’industrie (immobilier, automobile de luxe, textile, hôtellerie, vins et spiritueux, banques, évènements, bijouterie, gastronomie, etc.) et suivront leur formation à temps partiel. Les étudiants et professionnels peuvent accéder directement à la seconde année du MBA s’ils sont détenteurs d’un bachelor of honors (bac+4) selon le même dispositif d’alternance.

Cependant, pour ce MBA qui existe à Paris depuis 2002, l’Institut Escoffier et l’ESG Paris proposent quelque chose d’unique à Maurice. Les professionnels ayant la HSC avec au moins sept ans d’expérience dans le secteur du luxe peuvent accéder directement à la seconde année du MBA après acceptation de leur dossier. Ce sera l’opportunité pour eux d’accéder à la certification, de faire reconnaître leur savoir-faire, de se perfectionner ou encore d’amorcer une reconversion tout en restant dans le segment du luxe.

Comme l’explique Jérôme Fabre, les études de marché dans le segment du luxe démontrent le besoin de se professionnaliser. Tous recherchent le développement des capacités. Maurice a aujourd’hui besoin de professionnels agiles et versatiles aptes à satisfaire les besoins du client dans ce segment, tous secteurs confondus et non pas uniquement dans un seul secteur d’activité afin de renforcer leur employabilité et l’entrepreneuriat. Les perspectives d’emploi y sont nombreuses. La presse témoigne aussi du besoin de se repositionner dans le segment du luxe sur différentes offres car les clients continuent à dépenser dans cette sphère.

Le cabinet Deloitte estimait en 2010 le marché mondial du luxe à 200 milliards d’euros alors qu’en 2020, ce chiffre passait à 300 milliards d’euros. À la différence du secteur sucre, du tourisme et du textile où les statistiques consolidées existent, les statistiques du luxe sont encore dispersées à ce stade alors que les produits de luxe nous entourent au quotidien (immobilier de luxe, vins et spiritueux, gastronomie, hôtellerie, automobile de luxe, etc.).

«L’île Maurice n’échappera pas à ce phénomène de croissance de la taille de ce marché. De nouvelles marques sont entrées dans le paysage mauricien, dont Swarovski, Barnes, Escoffier. Toutefois, dans la mesure où le luxe n’est pas un secteur, mais un segment d’activités (très) haut de gamme qui se retrouve dans tous les secteurs, sa comptabilisation est en cours de réalisation à Maurice par la cellule de recherche et développement dirigée par le Dr Sanjana Gunasee de l’Institut Escoffier», explique Jérôme Fabre.

Tags: