Type to search

Business files

CKLB International Management : Bientôt 25 ans à l’île Maurice

Share

CKLB fêtera ses 25 ans en ce novembre à l’île Maurice. Bien qu’elle fasse ce que la plupart des autres management companies font à Maurice, leur modèle d’entreprise est quelque peu différent en termes de taille et de volume. CKLB reste une société privée de services fiduciaires et corporatifs, qui s’occupe d’un portefeuille de clients privés et qui fournit une structure de soutien et de maintenance aux family offices.

« Notre expertise réside dans la planification de la succession et de l’héritage et dans le suivi des clients privés. À tort ou à raison, nous ne jouons pas le jeu du volume comme d’autres management companies. Nous avons cependant la chance d’avoir quelques clients institutionnels de très haut niveau dont nous nous occupons depuis de nombreuses années. La plupart de nos clients nous sont recommandés par des clients existants », explique Christian Li, Directeur et Group CEO de CKLB International Management. Pour se démarquer, CKLB International Management se concentre sur ce que le groupe fait le mieux ; c’est-à-dire essayer de développer de nouvelles compétences dans la mesure de leurs moyens sans affecter ce qu’elle fait le mieux.

Par ailleurs, Christian Li fait ressortir que l’augmentation constante des transactions de capital-investissement en Afrique a des implications particulièrement positives pour les management companies. Il précise que cela signifie que davantage de structures doivent être créées dans une juridiction comme Maurice pour détenir et réaliser des investissements en Afrique. « Notre proximité et notre infrastructure juridique et d’entreprise font de nous un lieu idéal pour structurer les investissements et les transactions à l’intérieur et à l’extérieur de l’Afrique. La juridiction offre toujours un confort aux clients internationaux et nous devons nous assurer que nous ne nous tirons pas une balle dans le pied en garantissant une réglementation appropriée sans aller trop loin avec des goulots d’étranglement inutiles et une ‘surenchère’ de conformité locale de la part des autorités locales. »

Par ailleurs, pendant la crise, Christian Li fait ressortir que le groupe a souffert comme n’importe quelle autre entreprise car les clients ont fermé leurs structures et d’autres ont hésité à lancer de nouveaux projets. « Mais, en général, en tant qu’entreprise professionnelle, nous n’avons pas d’autre choix que de gérer la situation et heureusement, elle n’a pas duré plus longtemps. Les affaires semblent reprendre lentement, même s’il faut rester conscients de l’incertitude des conditions du marché économique mondial. »

Tags:

You Might also Like