Type to search

Business files

Strategic Insight : «Le Global Business est crucial pour l’économie»

Share

Le secteur du GBC joue un rôle crucial dans le maintien de flux financiers solides et il offre d’importantes opportunités d’emploi dans l’économie mauricienne. Il a contribué à 8,5 % de notre économie en 2022, comparé à 7,2 % de la valeur ajoutée brute en 2019. Le secteur s’est bien comporté au cours des cinq dernières années, avec une valeur ajoutée en croissance à un TCAC de 10,5 % par an entre 2017 et 2022. Au cours de la période 2012 – 2022, le secteur a connu une croissance continuelle, à l’exception de 2020.

Le système financier à Maurice est bien diversifié et constitue un secteur du GBC qui est florissant. «En juillet 2023, le secteur comptait un total de 19 591 licences, une augmentation que Strategic Insight estime à 5,4 % en glissement annuel (contre juillet 2022). Cependant, on note un ralentissement dans le nombre total de Global business et d’Authorised companies nouvellement agréées. Le chiffre est passé de 1 149 entre janvier et juillet 2019 à 989 pour la même période en 2022 (représentant une baisse de 13,9 %), et a diminué davantage pour s’élever à 977 pour la même période en 2023. De plus, la migration des employés mauriciens vers d’autres juridictions représente un défi pour l’emploi dans l’un des plus grands secteurs à Maurice», explique Advaita Mahadowa, Economic & Market Intelligence Manager de Strategic Insight. Elle précise que les management companies jouent un rôle majeur dans notre secteur financier. Le nombre de management companies s’élevait à 197 en décembre 2022, augmentant par 7,1 % de décembre 2019. Ce chiffre est passé à 199 en juillet 2023.

Advaita Mahadowa ajoute que Maurice est devenu un rouage important dans la canalisation des investissements vers l’Afrique. Elle offre de nombreuses opportunités d’investissement dans divers secteurs, allant de l’agriculture au domaine des technologies et pharmaceutiques. Environ 450 fonds de private equity se sont implantés à Maurice pour investir dans des entreprises africaines. Selon les données publiées par la FSC, de janvier 2021 à avril 2023, en moyenne, 38,7 % des investissements passant par Maurice provenaient de l’Afrique et 50,4% des investissements passant par Maurice étaient dirigés vers l’Afrique.

Maurice, étant stratégiquement situé, peut attirer davantage ces types d’investissements. Cela a fait de Maurice un acteur clé du progrès économique en Afrique, en particulier pendant une période de hausse de la demande et de la consommation sur le continent. De plus, Maurice possède un marché financier bien structuré ainsi qu’un système bancaire robuste. Les banques sont bien positionnées à fournir une variété de solutions demandées par ces fonds.

«Notre système financier peut ainsi bénéficier énormément des investissements private equity. Les investisseurs apportent leur expertise, leurs réseaux et leurs connaissances en gestion d’entreprise. Cela aide notre pays à innover davantage et à améliorer la compétitivité du secteur financier. De plus, ces investissements créent plus d’opportunités d’emplois pour notre population bilingue. Ainsi, Maurice peut davantage contribuer à la croissance du continent africain.»

De plus, Advaita Mahadowa fait ressortir que Maurice est sur la bonne voie pour devenir un centre d’investissement durable pour l’Afrique. Toutefois, Maurice se concentre de plus en plus sur l’Afrique au détriment de l’Inde, qui représente un gros potentiel pour nous. Nous sommes stratégiquement situés pour relier l’Asie et l’Afrique et avons un bon cadre réglementaire en matière d’investissement étranger ainsi qu’une bonne stabilité politique et commerciale. «Cependant, Maurice n’est pas le seul choix comme juridiction. Il y a de plus en plus de concurrence en ce qui concerne les accords d’investissement étranger, le Kenya et le Rwanda offrant les mêmes services que Maurice. Nous avons également noté que certaines entreprises se sont délocalisées vers d’autres juridictions telles que Dubaï, Singapour, l’Isle of Man, les British Virgin Islands, Guernesey, le Luxembourg et même les Seychelles», souligne Advaita Mahadowa.

 

Tags:

You Might also Like