Type to search

Entreprendre

Élevage de crevettes à Maurice : Fusion technologique pour une aquaculture durable

Share

Les fermes d’élevage de crevettes à Maurice réinventent l’avenir de l’aquaculture avec des technologies émergentes. Intelligence artificielle, automatisation des processus et énergies renouvelables redéfinissent la durabilité environnementale et la productivité.

DANS l’industrie de l’élevage de crevettes d’eau douce à Freshwater Prawn Mauritius, l’adoption de la technologie émerge comme un catalyseur essentiel pour améliorer l’efficacité opérationnelle et promouvoir la durabilité environnementale. L’intégration de solutions innovantes a permis de relever plusieurs défis auxquels l’industrie était confrontée, ouvrant ainsi la voie à des pratiques plus intelligentes et plus responsables.

À Maurice, l’élevage de crevettes d’eau douce embrasse un tournant novateur pour stimuler la croissance économique et répondre aux normes internationales. Des technologies d’aquaculture en circuit fermé aux partenariats avec des centres de recherche mondiaux, ces stratégies visent à garantir un contrôle environnemental optimal, des produits de haute qualité et des opérations écoresponsables. Ces innovations, combinées à des certifications rigoureuses, positionnent l’industrie mauricienne pour un développement durable.

Shaakir Dilmohamed, directeur de Freshwater Prawn Mauritius, explique que les systèmes de surveillance de la qualité de l’eau en temps réel sont devenus la pierre angulaire de l’industrie, permettant une détection rapide des changements dans des paramètres cruciaux tels que l’oxygène dissous, le pH et la température. «Cette technologie permet aux exploitants de réagir rapidement, ajustant les conditions pour garantir un environnement optimal pour les crevettes, tout en minimisant les risques liés à des fluctuations imprévues.»

Les outils d’analyse de données et d’intelligence artificielle ont révolutionné la gestion de la croissance des crevettes, en permettant la prédiction précise des rendements et l’optimisation des pratiques alimentaires. Cette approche pragmatique, avance-t-il, se traduit par une réduction significative du gaspillage alimentaire, maximisant ainsi la productivité de manière efficace.

AQUACULTURE EN CIRCUIT FERMÉ

L’adoption de l’aquaculture en circuit fermé marque un tournant crucial vers un contrôle sanitaire accru et une gestion plus rationnelle de l’eau.

Cette approche réduit considérablement les risques liés à la pollution et aux maladies, positionnant l’élevage de crevettes comme une entreprise plus durable et responsable. Les systèmes d’automatisation, qu’il s’agisse de l’alimentation ou de l’aération, sont devenus des atouts incontournables, permettant une réduction significative de la main-d’oeuvre nécessaire tout en optimisant les processus opérationnels. Cette transition vers l’automatisation reflète l’engagement de l’industrie envers des opérations plus efficaces.

L’intégration d’énergies renouvelables, notamment l’énergie solaire, pour alimenter les pompes et les aérateurs, joue un rôle clé dans la réduction de l’empreinte carbone de l’industrie. Cette approche novatrice positionne l’élevage de crevettes comme une entreprise respectueuse de l’environnement. Enfin, l’adoption d’emballages innovants s’avère cruciale pour prolonger la durée de conservation des produits lors de l’expédition, réduisant ainsi les déchets alimentaires et renforçant la chaîne logistique.

À l’avant-garde de l’innovation agricole à Maurice, les fermes d’élevage de crevettes d’eau douce intègrent avec ingéniosité des technologies émergentes pour accroître leur durabilité environnementale et leur productivité. L’aquaponie, une approche révolutionnaire, marie l’élevage de crevettes à la culture hydroponique en boucle fermée, créant une symbiose où les déchets des crevettes fertilisent les plantes, établissant ainsi un système régénératif qui minimise l’utilisation de l’eau.

Shaakir Dilmohamed précise que l’Intelligence Artificielle (IA) trouve sa place dans la surveillance et l’analyse en temps réel des données environnementales des bassins. «Cette technologie permet d’ajuster instantanément les paramètres en fonction des besoins, assurant ainsi des conditions optimales pour la croissance des crevettes. De plus, l’IA pilote des systèmes d’alimentation personnalisée, réduisant le gaspillage alimentaire tout en optimisant la nutrition.»

L’Internet des objets (IoT) et les capteurs sans fil jouent un rôle crucial en surveillant 24h/24 et 7j/7 les conditions de croissance. Ces données alimentent des processus automatisés tels que l’aération et l’éclairage, optimisant ainsi l’environnement des crevettes. La robotique et l’automatisation prennent également pied, avec l’utilisation de robots autonomes pour le nettoyage des bassins et la collecte de données, réduisant la dépendance à l’intervention humaine.

En adoptant ces technologies émergentes, les fermes d’élevage de crevettes à Maurice se positionnent comme des pionnières, favorisant une approche plus efficiente, durable et productive pour l’avenir de l’industrie aquacole.

Tags: